Cet article présente l'utilisation de la géolocalisation au moyen d'outils de travail à usage professionnel (smartphones et / ou tablettes équipé(e)s de l'application mobile Organilog).

Cas d'usage de la géolocalisation.

Dans le cadre d'un dépannage urgent, d'une nouvelle intervention qui s'ajoute au planning en cours de journée, la géolocalisation permet tout simplement d'identifier l'intervenant le plus proche et donc d'économiser du temps et d'optimiser l'organisation des tournées.

Elle constitue une preuve irréfutable du passage de l'intervenant auprès des clients, ou des donneurs d'ordre. Ainsi, aucune contestation n'est envisageable. Moins de litiges pour plus de sérénité ! La géolocalisation est un gage du professionnalisme et du sérieux de votre société.

La géolocalisation est un outil parmi d'autres, destiné à améliorer les performances en matière de gestion du temps, d'organisation et de satisfaction client.

Comment fonctionne la géolocalisation ?


La géolocalisation de l'application mobile Organilog se base sur les informations de localisation communiquées soit par la puce GPS du smartphone / de la tablette sur lequel / laquelle elle est installée, soit (si la puce GPS est désactivée) par triangulation avec le réseau mobile (informations nettement moins précises).

Lors de la première ouverture de l'application mobile Organilog, celle-ci demande plusieurs autorisations d'accès, dont notamment l'accès à la position de l'appareil sur lequel elle est installée. Il est ainsi possible, dès le départ, de refuser l'accès à la géolocalisation. Il s'agit donc d'un acte volontaire. À tout moment, il est possible d’accéder aux paramètres de l'application mobile Organilog et de désactiver l'accès à la position de l'appareil. 

Géolocalisation : contraintes juridiques.

Renseignez-vous auprès de votre conseil juridique ou de votre cabinet comptable, au sujet de l'application de votre convention collective quant à la géolocalisation des outils à usage professionnel.

Avez-vous trouvé votre réponse?